Chicken school : « Les cocottes ont la cote »

Enfance et jeunesse

Comment réduire efficacement ses déchets ménagers sans se faire plumer ? Des élèves du collège de l’Hermine à Plélan-le-Grand ont étudié la question depuis le début de l’année scolaire et proposent aujourd’hui une solution simple, écologique et vraiment pas bête : un poulailler entièrement recyclable !

Dans le cadre de l’initiative « entreprendre pour apprendre » reconnue  par le ministère de l’Éducation nationale, quinze élèves de troisième ont créé leur propre entreprise « Chicken School » pour développer fabriquer et commercialiser leur projet : « Entreprendre Pour Apprendre propose aux jeunes, une expérience  complémentaire au savoir académique » explique M Lebreton, enseignant au collège. Cette méthode appréciée par les collégiens permet non seulement de développer leurs compétences, mais aussi de leur faire découvrir différents métiers que l’on peut exercer dans une entreprise.

Avec une réflexion collective et sans prise de bec, les entrepreneurs en herbe ont choisi de développer un projet écologique en vogue : un poulailler recyclable permettant de réduire les déchets ménagers des particuliers.  Véritables amies du jardinier, ces sympathiques gallinacés ne manquent pas de qualités : une poule est capable d’ingérer 150 kg de déchets chaque année. « Familière, autonome, la poule, capable de recycler chaque année l 150 kg de déchets de cuisine qu’elle transforme en œufs frais !de plus en plus de familles les adoptent dans leur foyer » précise Lucas, le jeune directeur de la société Chicken school.

Responsable technique, directeur marketing, responsable des ventes, comptable… tous les profils de poste ont été créés pour gérer efficacement la structure et le projet. « Les élèves sont allés à la rencontre des entreprises locales pour collecter les matériaux nécessaires » précisent Lebreton « ils ont pris rendez-vous avec une agence bancaire pour créer un compte puis l’alimenter ».

La conception des poulaillers s’est réalisée en interne avec notamment une imprimante 3D. « En amont, nous avons réalisé un cahier des charges, nous devons en vendre au moins trois pour générer les premiers bénéfices ».

Le 10 mai dernier, le projet a été présenté à Vannes à l’occasion d’un concours « entreprendre pour apprendre » sur toute Bretagne. Ces poulaillers sont vendus 49 euros pièces.  82 projets étaient présentés par 1 200 jeunes. Parmi les sept prix décernés, la mini-entreprise plélanaise est lauréate du prix « communication et marketing ».

Chicken-School, au collège de L’Hermine, 35 380 Plélan-le-Grand. Poulaillers en vente : 49 € pièce. Contact : 02 99 06 83 09, courriel : hermine35.dp@orange.fr