L’Abbatiale de Paimpont (XIIIè -XVIIè)

Abbaye de Paimpont
Abbaye de Paimpont

Construite au XIIIè siècle, sur l’emplacement d’un prieuré fondé en 645 par Judicaël, Roi de Domnonée. Monastère bénédictin à l’origine, elle fut dès le XIIIè siècle habitée par des chanoines jusqu’à la révolution. De style gothique médiéval (les murs, les ouvertures, le baptistère et la chapelle du St-Sacrement, la voûte), l’Abbatiale présente un décor intérieur (chaire, statues, autels-retables) caractéristiques du style baroque du XVIIè siècle. La sacristie contient le trésor de l’Abbatiale composé d’un magnifique christ en ivoire (XVIIè), d’un reliquaire (XV7) offert par la Duchesse Marguerite de Bretagne, mère de Anne de Bretagne, qui contiendrait un radius de St-Judicaël, d’une statue en bois polychrome (XVè).

 

Les Forges de Paimpont (XVIIè-XIXè)

Forges de Paimpont
Forges de Paimpont

Les Forges de Paimpont, pendant près de trois siècles, ont été le siège d’une formidable aventure industrielle autour de la métallurgie, facette incontournable de l’identité du massif de Brocéliande. Les Forges de Paimpont ont été parmi les plus importantes de Bretagne et ont marqué les familles du pays. Elles sont été classées Monument Historique en 2004 et font l’objet actuellement d’un chantier de restauration.
En savoir plus sur le site des Forges de Paimpont.

 

L’Eglise St-Maxent à Maxent (XIè – XIXè)

Eglise de Maxent
Eglise de Maxent

Edifiée au XIè sur les vestiges d’une église carolingienne, reconstruite au XIXè par A.Régnault, en style néo-byzanthin, sauf le clocher (XXè). Beau sacraire du XVIè. Porte du XVIè avec Adam et Eve.

 

 

L’ Eglise de St-Péran (XVIIIè) : reconstruite en 1709 en pierres du Pays, elle présente une tour carrée et, ouvrant sur le côté à l’extérieur, un porche rustique ou « chapitret » où l’on publiait les bans sous l’Ancien Régime. Celui-ci abrite d’anciens fonts baptismaux de 1402 devenus bénitiers.

 

La Chapelle Coganne à Paimpont : chapelle frairienne fondée en 1620 dédiée à St-Jacques

 

La Chapelle Périsac à Maxent dédiée à St-Pierre, elle date du XVIè siècle.

 

Les croix en granit, schiste, grès ou bois sont difficile à citer tant elles sont nombreuses et disséminées dans la campagne. Il faut malgré tout citer la Croix Lucas : Salomon, Roi de Bretagne de 853 à 874, fut livré aux Francs et assassiné suite à une conspiration des siens, entre autres Pascweten, son gendre, et Gurwant (prince breton du XIè). Après la mort de Salomon, ils se livrèrent à une guerre de partage. La croix Lucas aurait été dressée sur les landes de Gurwant en souvenir de cette bataille.
A Bréal-sous-Montfort, une croix sculptée à toit du XIVè siècle, classée monument historique, se dresse à proximité de l’église.