La crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19 a mis de nombreuses entreprises face à des difficultés financières imprévues. Soucieuse de maintenir l’économie locale, la Communauté de communes de Brocéliande participe au Fonds de résistance initié par la Région Bretagne.

La Région Bretagne est l’un des principaux acteurs en matière de développement économique, elle s’est donc mobilisée dès le début de la crise avec les communautés de communes, le Département et la Banque des territoires qui se sont aussi associés à ce dispositif appelé « Fonds de résistance ». La stratégie de l’État et des collectivités locales est de limiter la sévérité de son impact et pour cela de mettre en place un plan de soutien massif aux entreprises.

160 000 euros pour la Communauté de communes de Brocéliande

Le Fonds de résistance est doté de 26 millions d’euros pour toute la Bretagne. L’aide est de 2 euros par habitant et par structure (Région, Département, Banque des territoires, Communauté de communes). Pour la Communauté de communes de Brocéliande qui compte environ 20 000 habitants, il y a donc une dotation de 160 000 euros.

Pour qui ?

Le Fonds de résistance s’adresse aux entreprises de moins de 10 salariés dont le chiffre d’affaires est inférieur à 1 000 000 d’euros.
L’aide est une avance remboursable à taux 0 % qui peut atteindre 10 000 euros. Elle est accordée aux entreprises qui sont exclues du Prêt garanti par l’État. Le dispositif est opérationnel depuis le mois de mai.
C’est la Région qui instruit les dossiers.
Néanmoins, la Communauté de communes de Brocéliande reste l’interlocuteur local des entreprises.

Ce Fonds de résistance s’ajoute aux autres décisions prises par les élus communautaires : report des loyers et des remboursements des prêts « croissance », accélération des paiements des factures aux entreprises…

Contact

Service développement économique
02 99 06 84 45 – arnaud.tani@cc-broceliande.bzh ou melanie.berhault@cc-broceliande.bzh